Ambassade - République de Biéloslavie

  • Bienvenue en République matriarcale d'Albanuova ! Albanuova est une micronation virtuelle, un jeu gratuit en ligne, qui vous propose d'incarner un personnage sur le forum : femme politique, journaliste, chef d'entreprise,... Les possibilités sont nombreuses !

    Découvrez notre pays plus en détail à la Bibliothèque et si vous souhaitez nous rejoindre, lisez le guide du nouvel arrivant et remplissez dès maintenant le formulaire d'inscription !

Administration

Administration
18 Mars 2022
374
24
16
Sz
4 574.05
320px-Bieloslavie.png


Ambassade de la République de Biéloslavie


Ambàszade da la Repùbliche de Bjelòszlavie

Cjaszè Szlavà

Vie dai Sziet Comùns, 17

1100 PJEDNÈ

Ambassadeur : S.E. Evegueni Krachok

Page du pays à la Bibliothèque matriarcale

Lien vers le pays

 

Zinèvra Lesztàn

Albanovais(e)
26 Juin 2020
112
13
74
Sz
3 363.20
174150111-2e8ca57b-ae66-40a4-bab7-c4230688e86e.jpg


A l'initiative du parti sans conservateurs, une centaine de femmes se sont réunies devant l'Ambassade de Biéloslavie à Pjednè pour manifester contre le projet de loi visant à interdire l'IVG dans le pays, déposé par le nouveau gouvernement biéloslave.

Le cortège, parti ce matin de la place de l'Unité est arrivé devant la représentation diplomatique en scandant "il gno cuarp, la mê szieltè" (mon corps, mon choix), puis à l'attention des femmes de Biéloslavie : "i lôr cuarp, i lôr szieltè !" (Leur corps, leur choix).

La présidente du PSC, Zinèvra Lesztàn, membre du Conszeì Grant, a ensuite prononcé quelques mots devant la foule. Elle a annoncé qu'elle présenterait au Conszeì Grant une résolution visant à condamner la loi sur l'interruption de grossesse si elle était adoptée par la Rada biéloslave. "Notre pays, compte tenu des choix de société qu'il a fait, ne peut pas accepter que le gouvernement d'une nation amie ne s'égare dans ce qui constitue une régression des droits fondamentaux des êtres humains. Il appartient à la République matriarcale d'affirmer clairement et sans ambiguïté qu'elle défendra, comme sa Constitution le prévoit, les droits de toutes les citoyennes du Micromonde !"
 
23 Juillet 2020
89
10
38
Sz
1 936.03
Accès au module Echanges
Accès au module Contenu
Anàsztazia faisait partie du cortège pour exprimer son soutien à cette manifestation pacifiste mais pas moins déterminée. Comme de nombreuses femmes présentes, elle acclama Zinèvra quand celle-ci manifesta sa colère et son soutien aux femmes biéloslaves.

Dumìtri et elle avaient eu un enfant, récemment mais cela restait leur choix. S'il y avait eu lieu de se faire avorter, elle n'aurait pas hésité à le faire. Et elle aurait été heureuse de pouvoir mener à bien cette intervention dans un endroit propre, entourée de médecin, avec des méthodes beaucoup moins barbares et périlleuses que dans les pays où l'IVG était interdit.

Chacune et chacun restait maître de son corps et pouvait agir dessus comme il l'entendait. Et ce n'était certainement pas à l'état de mettre son nez dans des affaires d'ordre personnel.